Nicolas Delamadeleine

Tout sur la pintade : élevage, astuces, cuisson etc…

Tout sur la pintade : élevage, astuces, cuisson etc…
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Découvrez tout sur la pintade, cette volaille aux grandes qualités nutritionnelles.

L’élevage et la production de pintade en France

La France est n°1 de la production et de la consommation de pintade dans le monde. Elle fait aussi partie des trois seuls pays du monde à posséder une production de pintades pour l’export. Ceci avec l’Italie et de Pologne. En 2019 elle a élevé 32 millions de pintades, dont 26 millions ont été proposées sur le marché français. Ce qui représente 85% de l’élevage européen, et cela grâce à 926 élevages.

L’Hexagone possède la dernière entreprise de sélection de pintades d’élevages du monde et sa disparition entraînerait la fin définitive de tous les élevages de pintade de la planète. La France est en effet le seul pays au monde à avoir engagé un travail de sélection de la pintade pour en améliorer l’indice de consommation, les qualités de ponte des reproductrices, et la conformation des pintades de chair, la résistance aux maladies, l’homogénéité des lots etc… Tout cela permet d’élever les pintades dans les meilleures conditions possibles et à un coût permettant à chacun d’en tirer bénéfice tout en préservant les caractéristiques rustiques de l’animal sauvage.

entreprise pintade

Les types d’élevage de pintade

Les pintades sont élevées selon trois modes distincts. Dans tous les cas, les pintadeaux vivent dans des élevages dont la température ambiante avoisine les 34°C, avec un sol couvert de litière naturelle. Ils ont accès à de la nourriture adaptée à leurs besoins alimentaires, composée de matières premières d’origine végétale, de vitamines, de minéraux et à de l’eau fraiche.

  • La pintade standard vit dans des élevages équipés de perchoirs pendant un minimum de 70 jours.
  • La pintade certifiée à accès à un parcours en plein air selon les cahiers des charges et vit pendant 82 jours minimum.
  • La fermière Label Rouge vit dans des élevages de 400 m2 maximum permettant l’accès à un parcours extérieur et pendant 94 jours minimum .
  • La pintade bio est une pintade fermière qui est élevée pendant 98 jours minimum et dont l’alimentation est certifiée bio.
  • Le chapon de pintade est élevé pendant au moins 150 jours.

Les grandes qualités nutritionnelles de la pintade

La pintade possède de grandes qualités nutritionnelles.

  • Faibles calories : avec une moyenne de 110 à 120 Kcal pour 100g, vous pourrez savourer un filet ou une cuisse de pintade pour 160 à 180 Kcal.
  • Le gras : Elle en contient en moyenne entre 2,5 et 3g pour 100g. Elle se retrouve donc dans la catégorie des viandes maigres. C’est une moyenne, par exemple la cuisse de pintade est un peu plus grasse avec 3 à 4g pour 100g ou le filet l’est encore moins (0,7 à 1g/100g).
  • Les protéines : les protéines animales sont bien là, elle en contient entre 21 et 25g de protéines pour 100g de pintade, soit près de 30 à 35g par portion de 150g. Ce qui représente près de 50% de notre besoin journalier en protéines.
  • Le fer : la chair contient du fer en quantités très intéressantes, notamment au niveau des cuisses de pintade, à raison de 2,5 mg pour 100g, ce qui est supérieure à la plupart des autres volailles. De plus, les sources de fer d’origine animale sont 4 fois mieux absorbé au niveau intestinal que le fer d’origine végétale.
  • Le zinc : elle contient beaucoup de zinc. Une part de pintade nous apporte près de 2,2 mg de zinc soit 25% de notre besoin quotidien. C’est assez rare pour de la viande ou volaille, on retrouve normalement cela dans les poissons ou fruits de mer.
  • Les vitamines : la pintade contient également une grande quantité de vitamines du groupe B. Manger de la pintade revient à nous fournir 100% du besoin quotidien en vitamine B3 et 25 à 40% en vitamines B5, B6 et B12.

Grâce à ces éléments, la pintade peut être consommée par des personnes souhaitant suivre un régime spécifique :

  • Perdre du poids : grâce à ses faibles matières grasses et sa richesse en protéines, et en apportant des vitamines, minéraux et oligoéléments. Elle pourra limiter les carences de certains régimes mal conçus grâce à ses apports en zinc, fer et vitamines B.
  • Gérer le mauvais cholestérol : avec ses faibles graisses saturées et matières grasses, et son apport en Oméga 9.

Astuces pour le choix et la cuisson d’une pintade

Comment choisir une pintade ?

Si possible choisissez une pintade Label Rouge ou bio. Pour la choisir, vous pouvez regarder les plumes sur la tête qui doivent être présentes et « jolies ». La pintade doit aussi avoir une peau luisante, bien tendue et orangé/brun.

Comment conserver une pintade ?

La pintade se conserve assez bien, vous pouvez la laisser 8 jours au réfrigérateur ou 18 mois au congélateur.

Comment cuisiner la pintade ?

Tout d’abord, sortez la du réfrigérateur au moins 1h à l’avance.

  • Au four : Préchauffez votre four à 180° thermostat 6. Pour la durée de la cuisson, comptez environ 25 minute par 500g de viande. Tartinez votre pintade avec du beurre avant de l’enfourner. Vous pouvez la retourner sur chacun des côtés pour avoir une cuisson uniforme. Arrosez le de son jus régulièrement pour ne pas qu’elle sèche. Enfin dernière astuce, vous pouvez mettre un petit récipient dans le four 10-15 minutes avant la fin de la cuisson.
  • À la poêle : ce mode de cuisson est plutôt adapté pour le blanc de la volaille, les suprêmes ou les cuisses de pintade. La cuisson est très rapide, il faut juste la saisir.
  • À la cocotte : comptez 40 minutes de cuisson mijotée.

Astuce cuisson au four :

Si vous êtes en retard par rapport à l’heure du repas ou de l’arrivée de vos convives, pochez préalablement la pintade pendant 15 minutes dans un bouillon. On pourra réduire ainsi le temps de cuisson d’environ un tiers. Et conservez le jus qui pourra servir à arroser la viande pendant sa cuisson.

Quelques recettes de pintade

La pintade en 2 évolutions de Michel Chabran
Pintade truffée de beurre cru aux cèpes et persil en cocotte

pintade


 

Texte : ND
Photos : @Phileas

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici