Jérôme Burdet

Thomas Chegaray ouvre sa Maison Haute à Crolles

Thomas Chegaray ouvre sa Maison Haute à Crolles
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

C'est dans la vallée du Grésivaudan, à Crolles, que Thomas Chegaray a posé ses casseroles

Le retour aux sources de Thomas Chegaray

À 32 ans et après 10 années d’un parcours remarquable à Paris, le chef Thomas Chegaray vole de ses propres ailes depuis quelques semaines, avec l’ouverture de son restaurant « La Maison Haute » à Crolles, à une vingtaine de kilomètres de Grenoble. Une nouvelle adresse qui va sans doute marquer le territoire.

thomas chegaray la maison haute crolles
De Grenoble à Paris puis de Paris à Grenoble

Quand nous avons rencontré Thomas la première fois, dans un café non loin de son futur établissement, l’affaire était en train de se finaliser et la reprise du restaurant « L’Envie de … » était sur le point de se conclure. Concentré sur son devenir, « l’envie de » bien faire, du jeune chef était plus que palpable. Formé à l’IMT de Grenoble puis passé par les plus belles maisons locales comme « La Corne d’Or » ou le « Pique Pierre », Thomas a quitté la capitale des Alpes à 22 ans pour entamer une belle première partie de carrière à Paris. 10 ans plus tard, le jeune chef revient aux sources après avoir affuté ses armes au palace Le Crillon, à l’époque de Jean-François Piège. « Au Crillon, je suis entré comme demi chef de partie puis je suis passé par tous les postes. En 3 ans, j’ai fait du banqueting, du room service, du bar et du gastro… Une très bonne école avec une impressionnante brigade, de beaux services et un rythme hallucinant ». Au départ du chef Piège pour Thoumieux, Thomas reste quelques mois puis prend part à l’ouverture d’un nouveau palace « Le Shangri-La », au 10 avenue d’Iéna, au cœur de l’élégant seizième arrondissement. L’ouverture se fait aux côtés du chef Philippe Labbé en tant que premier chef de partie à « La Bauhinia », la brasserie de luxe de l’hôtel. Changement de décor deux années plus tard. Thomas rejoint Cyril Lignac et s’occupe de donner des cours de cuisine aux particuliers au sein de « Cuisine Attitude » à quelques pas de la place de la République. « Cette expérience m’a permis d’être au contact des clients et d’échanger avec eux, ce qui n’était pas forcément le cas au Crillon et au Shangri-La ». Pour terminer cette décennie capitale, c’est à l’Hôtel Raphaël, l’un des derniers hôtels de luxe parisien classé 5 étoiles encore familial et indépendant et au restaurant « Racines » que Thomas dresse ses dernières assiettes avant son retour sur Grenoble.

thomas chegaray la maison haute crolles

Velouté de champignons, crème montée au persil.

(Et)chegaray ou La Maison Haute
« Depuis Paris, je ne suivais pas trop l’actualité des restaurants grenoblois. J’ai le sentiment de revenir dans une période où il y a une belle dynamique, avec pas mal de jeunes qui s’installent, qui osent des choses, comme Alexandre Zdankevitch, Florian Poyet, Jérémie Izarn ou encore Alexandre Bonnel à la Corne d’Or à Corenc que j’ai connu minot lorsque je travaillais dans ce bel établissement avant mon départ pour Paris. »  Il est vrai que ça bouge dans la région grenobloise et qu’une nouvelle génération travaille à donner un nouveau souffle à la gastronomie de Grenoble et de son agglomération. En s’installant à Crolles, dans la vallée du Grésivaudan, Thomas Chegaray vient compléter ce panorama en mutation et compte sur son expérience et sa cuisine pour séduire les fines bouches des environs. Pour le nom de son restaurant, « La Maison Haute » Thomas n’a pas cherché longtemps. Il s’agit d’un clin d’œil aux origines basques de sa famille qui, par le passé portait le nom de Etchegaray qui signifie « La Maison Haute », le « Et » voulant dire « la maison » en basque. À vous de trouver la signification de Etchebest !

thomas chegaray la maison haute crolles

Carré de porc, légumes tournés au beurre d’herbes.

Une cuisine vivante
Confiant dans son bagage technique et dans sa connaissance des produits, Thomas décline une cuisine précise à base de produits simples. Du frais forcément, des producteurs locaux évidemment, tout cela au service d’une cuisine bien exécutée dans un environnement sobre et décontracté et limité à 35 / 40 couverts maximum. Crème d’asperges, dos de cabillaud rôti au beurre demi-sel, légumes croquants, pâté croûte maison… Avec une partition culinaire sans cesse en mouvement au gré de ses inspirations, Thomas Chegaray entre en toute discrétion dans le jeu, avec une équipe resserrée et bien dans ses baskets, avec pour seule ambition de faire passer un bon moment à ses visiteurs, en tout cas pour l’instant.


Informations et réservations
La Maison Haute
Place de l’Église
38920 Crolles
+33 (0)4 76 08 07 68
_____________________________________________________________________
Textes : Eddy Arnaud
Photos : ©Anthony Cottarel

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici