Jérôme Burdet

Vignerons en boîte, les bib qui ont de la gueule

Vignerons en boîte, les bib qui ont de la gueule

Vignerons en boîte met en BIB des vins nature, biodynamiques ou bio de petits domaines, pour les rendre accessibles au plus grand nombre...

Vignerons en boîte, 8 bag in box qui envoient A l’origine du projet, un constat : les vins bio de qualité, donc de petits producteurs ardents défenseurs d’une viticulture sans produits phytosanitaires et d’une vinification sans intrants, sont chers. Normal quand on se représente tout le travail et le temps passé nécessaires à la fabrication d’une bouteille de bon vin : travail à la […]

 Jérôme Burdet

L’Ynsolence à Grenoble, le bistrot éveillé

L’Ynsolence à Grenoble, le bistrot éveillé

Une ambiance unique, une cuisine franche et un couple qui vous accueille les bras grand ouverts, voilà en résumé la philosophie de l'insolente Ynsolence

L’Ynsolence avec un « Y » pour rendre hommage aux producteurs de l »Y » Grenoblois Depuis le 15 Juillet 2010, Julia et Christophe sont les heureux gérants du restaurant l’Ynsolence. Créé de toute pièce par leurs soins, ce petit restaurant a évolué pour devenir un « Bistrot éveillé ». L’Ynsolence, plus qu’un restaurant, une philosophie Avant de répondre complètement à […]

 Jérôme Burdet

Salon des vins bio en Rhône-Alpes

Salon des vins bio en Rhône-Alpes

Découvrez le travail "en bio" de 30 domaines de tout Rhône-Alpes et prenez part au mouvement des vins bio.

Date : Du 5 au 7 mars 2016 Lieu : Salle de l’Arbuel – Condrieu Découvrez les vins bio de la région Rhône-Alpes. L’association des vignerons bio en Rhône-Alpes a été créée par un petit groupe de vignerons du nord de la Vallée du Rhône. Elle a pour but de promouvoir la viticulture biologique de Rhône-Alpes. Aujourd’hui elle organise […]

 Jérôme Burdet

Des origines de la bio… à la bio d’aujourd’hui dans les Alpes

Des origines de la bio… à la bio d’aujourd’hui dans les Alpes

Panorama bref et précis sur l'état des lieux du bio dans les Alpes françaises et suisses.

On peut dire qu’auparavant, les paysans faisaient comme ils pouvaient, avec les intempéries, les attaques d’insectes, les oiseaux pilleurs de graines, les maladies végétales. La quasi totalité des fermes étaient en polyculture : quelques animaux, un peu de fourrage pour les nourrir, quelques légumes : les rendements étaient ce qu’ils étaient, on épandait le fumier…on brûlait […]