Jérôme Burdet
Aucun commentaires

Sylvie Coquet, la porcelaine inclassable

Sylvie Coquet, la porcelaine inclassable
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Sylvie Coquet crée des pièces uniques pour Michel Rochedy, Laurent Petit, Emmanuel Renaut ou Yannick Alléno... Forcément, le magazine Exquis s'intéresse à elle et à son travail d'orfèvre.

Portrait de Sylvie CoquetC’est à Linards, dans la campagne profonde, non équipée de haut-débit et à quelques trente-cinq kilomètres de Limoges, capitale de la porcelaine que Sylvie Coquet a installé en 2001 son atelier de création Feeling’s. Issue d’une famille de créateurs atypiques associée à la mode et à l’innovation, Sylvie Coquet   a enrichi  le monde des porcelainiers,  non pas d’un nouveau nom, mais d’un nouveau style. Elle aborde son art et  la création avec des  lignes  pures, sobres et transparentes. Son univers  éclectique allie les formes à la matière,  qui exprime sa créativité  unique, du luminaire au bijou en passant par l’art de la table.

Pousser la porcelaine dans ses retranchements

Plus artiste que fabricante, Sylvie Coquet repousse chaque jour les limites physiques et esthétiques de ce fabuleux matériau. Ici, pas de production de masse mais uniquement des pièces originales réalisées en quantité limitée et avec le soin permettant de viser uniquement l’excellence.  Indépendante, sensible … et dégagée  des entraves des contingences de la matière ou des pesanteurs de l’industrie, Sylvie Coquet exprime une puissante énergie créatrice qui se mue en autant de collaborations et de créations singulières et avant-gardistes, dans le domaine de la décoration et de la restauration, avec les plus grands chefs étoilés, à l’échelon international. Avec la collaboration de son ingénieur céramiste hors-normes, Sylvie Coquet a notamment mis au point une pâte d’une rare blancheur et d’une prodigieuse transparence et breveté des innovations telles que  la  technique de la « luxphanie» et du « sculpting », techniques qui ont  donné naissance aux premières dentelles  de porcelaine réalisées au monde. Ce travail d’orfèvre, résultat d’un savoir-faire d’exception permet à la manufacture de bénéficier du label « Entreprise du Patrimoine Vivant » depuis 2008 et ainsi de faire partie des défenseurs du patrimoine artisanal français.

Quelques créations en porcelaine de Sylvie Coquet
Sur les plus grandes tables


« C’est un réel plaisir et un grand bonheur de travailler chaque jour avec les créations de Sylvie, c’est Exquis et Coquet notre clientèle le ressent bien »  déclare Michel Rochedy du Chabichou à Courchevel lorsqu’il parle de Sylvie Coquet. Le travail de haute facture de l’artiste a fait mouche auprès d’un nombre important de nos grands chefs locaux. Au-delà des collections, les chefs aiment la démarche et la force créative de l’artiste. Pour eux, elle s’emploie à imaginer des pièces aux formes toujours plus complexes, aux finitions toujours de haut niveau mais surtout des pièces qui correspondent à l’univers singulier et aux histoires que veulent raconter chacun de ces chefs. Michel Rochedy et Stéphane Buron (Le Chabichou à Courchevel), Laurent Petit (Le Clos des Sens à Annecy), Nicolas Sale (Le Kilimandjaro à Courchevel), Emmanuel Renaut (Flocons de sel à Megève) ou encore Yannick Alléno (Le Cheval blanc à Courchevel) composent une partie de la liste de clients remarquables de l’artiste. Pour ce dernier, Sylvie Coquet a par exemple donné vie au concept de « Cookooning » imaginé par le chef, en dessinant un cocon de porcelaine permettant à la fois de cuire et de déguster tout en respectant la cuisson des origines. Relevant défi après défi, Sylvie Coquet travaille actuellement, et sans compter ses heures, sur le développement de pâtes colorées et autres jolis concepts mêlant saveurs et couleurs… qui donneront matière à des collections futures toujours remarquables, audacieuses et singulières et sauront perpétuer la « pâte » de l’artiste bien au delà des frontières de l’Hexagone. Chapeau l’artiste !

Retrouvez Sylvie Coquet sur la toile :
Feeling’s

_____________________________________________________________________
Textes : Jérôme Burdet



Photos : © Christian Kettiger – Feeling’s

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image