Jérôme Burdet

Restaurant Ambroisie, l’enthousiasme au rendez-vous

Restaurant Ambroisie, l’enthousiasme au rendez-vous
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Discrets par nature, André et Angélique Taormina font des merveilles dans leur restaurant "Ambroisie" à Saint-Didier-de-la-Tour

Le sans faute du restaurant Ambroisie

Croyez-nous, voilà une adresse à marquer et à repérer d’un large coup de stabilo jaune fluo dans votre précieux carnet d’adresses. Une table qui, sans clairon ni trompette, soulève l’enthousiasme de celles et ceux qui franchissent sa porte, aussi bien par la cuisine maîtrisée et soignée qui y est exécutée que par l’atmosphère cosy qui y règne. On vous le dit et on vous le répète, sur les bords sur lac Saint-Félix, à quelques kilomètres de Bourgoin-Jallieu, la maison d’André et Angélique Taormina, monsieur en cuisine et madame en salle, a vraiment tout pour plaire.

Restaurant Ambroisie - André Taormina

André Taormina, de Collobrières en Provence…
En conversant avec lui, vous comprendrez vite. André Taormina vient du sud de la France, de Collobrières exactement, entre le Lavandou et Saint-Tropez. C’est d’ailleurs sous le soleil de Saint-Tropez, à la Pinède (alors 2 étoiles Michelin), que le jeune André fait ses premiers pas professionnels, lui qui a déjà depuis longtemps, à la maison, fait sonner les casseroles en compagnie de ses grand-parents, épicuriens et fins cuisiniers. S’ensuit une collaboration des plus marquantes pendant plusieurs années avec René Bérard à la Cadière d’azur. Plus qu’un chef, Rene Bérard est devenu un ami, un mentor qu’il prend plaisir à voir très régulièrement encore aujourd’hui, soit chez l’un, soit chez l’autre. C’est d’ailleurs ici, à la Cadière d’azur qu’André rencontre son épouse Angélique. Quand on vous dit que le cuisine est une histoire d’amour. Par la suite, c’est auprès d’un autre homme de Provence très charismatique qu’il pose ses valises, le célèbre et médiatique Bruno, immense spécialiste de la truffe de par le monde et en son pays de Lorgues. À ses côtés, il cuisine au restaurant Bruno, au château de Taulane, à l’abbaye de la Celle et même sur le port de Saint-Tropez avec l’ouverture d’un restaurant Bruno à côté de Sénéquier. La période suivante marque les débuts de l’aventure familiale avec l’ouverture d’un restaurant à Sanary, en compagnie d’Angélique et de ses deux frères. Le couple y passera quatre années avant de ressentir le besoin d’écrire sa propre histoire.

raphaelle@rfpatrimoine.com
… à Saint-Didier-de-la-Tour en Isère

À la recherche de plus d’espace et d’un environnement leur permettant, à la fois, de s’épanouir dans leur métier de restaurateur et de fonder une famille, c’est à Saint-Didier-de-la-Tour dans la campagne nord-iséroise et après quelques visites d’établissements en vente, qu’à moins de 25 ans, André et Angélique Taormina jettent l’ancre. « Tout s’est joué très vite. Nous avons visité ce restaurant qui avait une bonne renommée, fait une offre au propriétaire et signé chez le notaire en quelques semaines seulement » se souvient André « nous avons rapidement vu le potentiel de l’établissement et n’avons pas hésité un seul moment » se plait-il à rajouter. Avec l’installation dans les lieux, ce sont des rêves d’étoiles qui remplissent la tête du jeune chef. Quinze ans après, avec l’expérience et la reconnaissance des clients, il avoue « ne plus courir après » même si, forcément, il continue à y penser mais avec un autre regard. « Si l’étoile devait arriver, nous serions heureux mais nous aurions une autre approche de celle que je pouvais avoir plus jeune. Ce ne serait pas pour faire plus mais plutôt continuer sur notre rythme de croisière actuel ».

raphaelle@rfpatrimoine.com
La cuisine d’un esprit qui bouillonne
Les premières années, naturellement influencée par les racines méditerranéennes du chef, la cuisine du restaurant Ambroisie faisait la part belle à l’aïoli, à la tapenade, aux artichauts à la barigoule et aux jus façon bouillabaisse. Tout aussi naturellement, au fil du temps et des rencontres, les produits d’Auvergne Rhône-Alpes se sont largement immiscés dans les assiettes « ambroisiennes ». Aujourd’hui, la quasi totalité des produits utilisés par les cuisines d’Ambroisie provient d’une cinquantaine de kilomètres aux alentours du restaurant. Légumes, veau, pigeon foie gras, fraises, asperges, fleurs comestibles, tous ces produits sont le point de départ de l’inspiration du chef, qui ne propose plus de carte mais prend un plaisir non dissimulé à composer selon les arrivages. Parmi tous ces produits demeure une exception, la truffe, qui prend une dimension toute particulière avec un menu à 85 € qui lui est entièrement dédié et qui affole les convives. Pourrait-il en être autrement en étant originaire de Provence et en ayant passé autant de temps avec Bruno pour qui la truffe est « la princesse qui se marie avec le cantonnier », comprenez les œufs, le pain ou la pomme de terre par exemple.

Restaurant Ambroisie - André Taormina
Disons-le sans détour. Avec l’impulsion, la bienveillance et l’engagement des complices Angélique et André Taormina, Ambroisie est un véritable coup de cœur qui, de notre point de vue, fera parler de lui dans les prochaines années, certainement dans un guide à la couverture rouge. Les paris sont ouverts !


Informations et réservations
Ambroisie / André et Angélique Taormina
64 route du Lac
38110 Saint-Didier-de-la-Tour
+33 (0)4 74 97 25 53
restaurant-ambroisie.fr
Fermé dimanche soir, mardi et mercredi toute la journée.
_____________________________________________________________________
Texte : Eddy Arnaud
Photos : ©Anthony Cottarel

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici