Jérôme Burdet

Philippe Barret, entre photographie et peinture figurative

Philippe Barret, entre photographie et peinture figurative
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Philippe Barret signe les photos du Chabichou, de Régis Marcon ou de la maison de porcelaine Revol. En parallèle, il réalise un travail personnel en hommage à la peinture figurative de la renaissance.

Philippe Barret
Série Photographe Culinaire #2
« Entre photographie et peinture figurative»

Philippe Barret
La démarche
Lors d’un stage de formation à la photographie de portrait, à mes débuts dans la profession, le formateur nous a présenté en parallèle l’image photographique et la peinture figurative de la renaissance. Depuis ce jour, l’étude des grands peintres, notamment Le Caravage, m’a beaucoup apporté dans mon travail de lumière, de couleur et de composition. Pour moi tout est contenu dans cette peinture, que ce soit le travail des formes, l’équilibre des compositions, la finesse des nuances chromatiques, le symbolisme. C’est en quelque sorte un hommage à ce travail et un retour aux sources de la nature morte. C’est aussi un exercice de style qui va à l’encontre de la photographie culinaire actuelle pour mieux la faire renaitre.

Philippe Barret
Philippe Barret
Philippe Barret
La bio de Philippe Barret
Né en 1959 dans une famille d’agriculteurs de Saint Donat sur l’Herbasse (26) j’ai eu la chance de grandir au contact des produits qui font la gastronomie, notamment la truffe que j’ai pu découvrir dès mon plus jeune âge.
À 13 ans je n’initie la photo un peu par hasard au labo de la MJC, c’est une révélation. A compter de ce jour je n’imagine pas faire un autre métier. À 18 ans je commence à travailler dans des boutiques photos puis décide à 23 ans d’ouvrir la mienne. 7 longues années à pratiquer la photo en généraliste mais qui seront aussi un parcours initiatique.

En 1989, je cède la boutique pour me consacrer à l’image d’entreprise. Le hasard des rencontres m’amène à m’approcher des milieux culinaires jusqu’à, après 3 années à parcourir la France entière, travailler avec des dizaines de chefs (pour la plupart multi-étoilés), des pêcheurs, des producteurs agricoles, chasseurs, vignerons… me consacrer en exclusivité à la photo culinaire. C’est la période la plus formatrice de ma vie, j’ai appris à travailler dans toutes les conditions, le langage de la cuisine, les terroirs, j’ai côtoyé les plus grands chefs, les palaces et les bistrots et acquis une légitimité dans ce milieu.

Depuis ce temps je conjugue à temps complet ma passion pour la photographie et celle de la gastronomie. J’ai illustré plus d’une quarantaine de livres parus chez la plupart des éditeurs français, participé à la création de plusieurs magazines culinaire et d’une société d’édition de livres.

En 2016 je recommence à prendre un peu de temps pour des travaux plus personnels et je réalise des nouvelles images destinées à des expositions. Travaux à contrecourant, retour à des fondamentaux de l’image fortement influencé par la peinture des XVIème et XVIIème siècle.

Les expositions prévues en 2016
Du 10 au 18 septembre : aux rencontres de la photo de Chabeuil
Du 2 septembre au 30 octobre : à la galerie la Baume des Arts à Saint Donat


Contacts
Philippe Barret
13 avenue Commandant Corlu
26260 Saint Donat
+33 (0)4 75 45 24 99
philippebarret.com
_____________________________________________________________________
Textes : Eddy Arnaud
Photos : ©Philippe Barret

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici