Jérôme Burdet

Les femmes du reblochon

Les femmes du reblochon
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Même si on dit "LE" reblochon, le reblochon est un fromage qui se conjugue aussi au féminin

Le reblochon côté femme(s)

Depuis toujours la famille du Reblochon réunit des hommes mais aussi des femmes qui ont en partage l’amour du fromage, de la Savoie et du travail bien fait. Chaque opérateur de la filière Reblochon perpétue les traditions ancestrales… C’est en gardant et en transmettant eux-mêmes la mémoire de ces différents gestes qui y sont associés que les hommes et les femmes nous transmettent une typicité à la fois familière et singulière.

Rencontre avec deux femmes, Sandra, productrice et Camille, fromagère qui ont su se faire une place dans un « monde d’hommes » et qui aujourd’hui représentent avec fierté le savoir- faire et les traditions de tout un terroir.

les femmes du reblochon

Sandra Angelloz.

Une tradition perpétuée
« Sans notre syndicat très fédérateur (…) l’appellation Reblochon de Savoie n’existerait pas. »
Sandra Angelloz, 41 ans figure parmi les 130 producteurs fermiers qui perpétuent la tradition ancestrale du Reblochon fermier. Le Reblochon de Savoie fermier est avant tout, pour elle, une belle histoire d’amour, commencée dès son enfance ! En 1995, Sandra et son époux décident de créer entièrement leur activité à Saint Jean de Sixt. Trois ans plus tard ils louent un alpage au Col des Aravis pour la saison estivale. La vie de Sandra est désormais rythmée chaque jour par le métier : la traite et la fabrication, ainsi que les soins aux fromages et aux animaux ; et chaque année par la transhumance : l’hiver en vallée et dès le mois d’avril en alpage. Présidente de la Commission d’Examen Organoleptique pendant 10 ans, Sandra, 41 ans est une femme très engagée et toujours portée par le même enthousiasme pour son métier, commun aux opérateurs de la filière et empreint de bienveillance et de responsabilités.

les femmes du reblochon

Camille Leneveu.

Une passion avant tout
« Il ne faut pas se cacher qu’à la base, c’est un métier d’homme. »
De fromagère à monitrice, Camille Leneveu a appris à apprendre. Après des études agricoles, elle part vivre une expérience professionnelle aux États-Unis. Elle décide de rentrer en France pour faire valoir en Europe tout ce savoir accumulé pendant un an. C’est à partir de ce moment qu’elle décide d’enseigner. Moniteur-fromagère à l’ENILV de la Roche-sur-Foron depuis 5 ans Camille Leneveu est passionnée par son métier. En tant que femme, Camille a parfois du mal à se faire entendre. Même si le métier de fromagère à Reblochon est de plus en plus exercé par des femmes, ce n’est pas si facile d’outrepasser les préjugés. Camille est également très impliquée dans la vie de la filière et membre de la Commission d’Examen Organoleptique.

Le saviez-vous ?
Le Reblochon de Savoie fermier : il est produit à la ferme deux fois par jour, juste après chaque traite. Élaboré à partir du lait du troupeau de l’exploitation, il est fabriqué entièrement à la main et selon les gestes traditionnels. Il réserve aux gourmets une saveur plus affirmée et une texture plus onctueuse (mention fermier sur l’emballage). Le Reblochon de Savoie laitier : il est fabriqué une fois par jour, en fruitière ou en laiterie par assemblage de plusieurs laits issus de différentes exploitations. Son goût sera plus doux.

_____________________________________________________________________
Texte : Eddy Arnaud
Photos : ©DR

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici