Jérôme Burdet

Le Chatus… Vous connaissez ?

Le Chatus… Vous connaissez ?
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Fierté des vignerons Cévenols, le Chatus, vin de garde original du Sud Ardèche est épicé, charpenté, unique, comme les hommes, les terrasses et la culture qui en font sa renommée

Le Chatus ou la quintessence d’un terroir

Un peu d’histoire
Les Romains désignaient par « Chatus » une petite monnaie d’or. L’origine du nom de « Chatus » viendrait de cette époque. Les anciens viticulteurs plantèrent les premiers plants de Chatus sur ces terres difficiles de l’Ardèche Cévenol afin de les valoriser. Il portait le nom de « Carbunicam » et devint avec le temps « Chatus ». Au 19ème Siècle, le Chatus était le principal cépage cultivé sur les terroirs légers et gréseux de la bordure Cévenole du Bas Vivarais, d’Aubenas à Bessèges. La crise du phylloxéra dans les années 1880 détruisit la quasi-totalité du vignoble. Seules quelques parcelles furent épargnées et précieusement préservées par les viticulteurs locaux. Aujourd’hui subsistent à Vernon des terrasses de vignes centenaires et avec elles un dicton : « avant, lorsque l’on voulait faire du bon vin, on mettait du Chatus dans la cuve ». La production de Chatus est à l’origine de la préservation d’un paysage de terrasses remarquables qui a été labellisé en 1992 « Paysage de reconquête » par le Ministère de l’environnement. Chaque année, la sortie officielle du nouveau millésime a lieu le 1er Week-end de décembre.

cépage le chatus ardèche
Un patrimoine perpétué
C’est dans les Cévennes Ardéchoises (piémont Cévenol), sur les « faïsses », fameuses terrasses agricoles cultivables, que le Chatus s’exprime le mieux. Unique cépage cultivé sans interruption depuis 1599 (Olivier de Serres, précurseur de la viticulture moderne, cite le Chatus dans sa première édition du « Théâtre d’agriculture et mesnage des champs »), le travail et l’amour de la vigne ont permis de remettre en valeur ce cépage historique avec la création du Syndicat de Défense des producteurs de Chatus en Cévennes d’Ardèche. 

cépage le chatus ardèche
Dégustez le Chatus

Le Chatus est un cépage rouge tardif mûrissant dans la première quinzaine d’octobre. Après vinification et élevage en fûts de chêne, on obtient un vin de garde particulièrement typé. Les arômes dominants sont cerise griotte, les fruits confits, la pâte de coing, la figue, les pruneaux à l’alcool et des notes de café avec une touche de vanille, de cannelle et de poivre. La bouche puissamment structurée, riche en tanins dénote une personnalité racée. Le Chatus est le vin de garde par excellence : il commence à s’exprimer à partir de trois ans et donne toute son ampleur entre cinq et dix ans. Il est d’ailleurs recommandé d’ouvrir la bouteille de Chatus au minimum une demi-journée avant de le boire. Ce vin accompagne à merveille les viandes rouges fortes ou en sauces, la cuisine provençale à base de tomates et aubergines, les fromages de chèvre ou de brebis, et étonnant… le chocolat noir. A savoir, le “s” de Chatus ne se prononce pas, c’est à cela que l’on reconnaît les initiés.

annie-françoise Crouzet, expert vin du magazine exquisL’avis de notre expert vin Annie-Françoise Crouzet
«  J’ai découvert ce cépage historique de la Cévenne Ardéchoise avec l’association des Amis de Thines et J.F Laffert, le spécialiste de la Châtaigne Ardéchoise, il y a déjà fort longtemps. Ce cépage typiquement Cévenol m’a toujours interpellé en tant qu’Ardéchoise car, avant le Phylloxéra, on se rend compte dans les écrits qu’il y en avait beaucoup autour d’Aubenas. Depuis 15 ans maintenant, c’est une belle progression que connaît ce vin à tous les niveaux, qualitatif et gustatif. D’ailleurs, à l’école hôtelière de Largentière, les Toqués de l’Ardèche ont composé des accords parfaits avec des plusieurs produits locaux. Le Chatus avec de la Truffe, de la châtaigne, du bœuf, des fromages, du chocolat tout était parfait. La plupart des vins dégustés à cette occasion étaient d’une belle robe intense. Au nez, on avait une dominance fruitée assez complexe et en bouche un bel équilibre entre la structure tannique et la fraîcheur pour des finales épicées très agréables. En somme, beaucoup de progrès ces dernières années, beaucoup plus d’élégance et moins de rusticité grâce à l’attention de tous les vignerons du Syndicat… Un vin et un cépage à découvrir ».


Plus d’informations
Syndicat des producteurs de Chatus en Cévennes Ardéchoises
160 chemin de Vinchannes
07 260 Joyeuse
_____________________________________________________________________
Texte : Eddy Arnaud
Photos : ©DR

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici