Jérôme Burdet

Henriroux, Pic, Carrier.. Trois familles, trois histoires de transmission

Henriroux, Pic, Carrier.. Trois familles, trois histoires de transmission
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

La notion de transmission est au coeur des valeurs et de la philosophie des établissements Relais & Châteaux... La preuve avec les familles Henriroux, Pic et Carrier

La Pyramide, la Maison Pic et le Hameau Albert 1er… L’esprit de famille avec un grand “F”

La Pyramide en Isère est belle et bien toujours en vie
Maison iconique créée en 1822 par la famille Chambertin et premier restaurant en France à obtenir 3 étoiles au Guide Michelin en 1933, La Pyramide est aujourd’hui tenue par la famille Henriroux, seulement cinquième propriétaire depuis sa création. Le chef Patrick Henriroux aux commandes des cuisines est soutenu par sa femme Pascale qui gère depuis leur arrivée en 1989 la partie hôtelière et le service comptabilité. Rejoint par deux de leurs 3 enfants il y a quelques années, cette famille soudée et passionnée continue d’entretenir le mythe du Géant Fernand Point avec deux étoiles au Guide Michelin depuis 1992.  Ici, on cultive une longue tradition d’hospitalité, on se dit avant tout aubergiste, la devise de la maison étant de rendre le client heureux et que son passage à la Pyramide reste un moment inoubliable.

Les propriétaires forment les équipages comme leur propre famille, de manière à les inscrire dans la continuité de l’évolution de la maison, travaillant main dans la main pour emmener toujours plus haut cette Pyramide iconique.

Côte transmission, la réelle force de la maison est de travailler en famille et sur plusieurs axes différents.  Leslie, l’ainée est chef réception et attache une grande importance à ses équipiers, ce lieu est un endroit stratégique et surtout la tour de contrôle de la maison. Les premiers et derniers clients passent à cet endroit. Boris, le deuxième enfant gère la communication, les réseaux sociaux mais également la promotion extérieure et le relationnel client.

“L’humain est primordial dans notre maison, un client à besoin d’appartenance, de considération. Tout ceci ne serait pas possible sans le soutien de « très bon collaborateurs », en salle comme en cuisine ou encore pâtisserie…” Patrick Henriroux.

Maison Pic Transmission Relais & Châteaux
Chez les Pic, dans la Drôme, on est cuisinier depuis 1889
Voilà une famille de cuisiniers ayant, depuis plusieurs générations, marqué l’histoire de la gastronomie française. Tout commence avec Sophie, l’arrière-grand mère, lorsqu’elle ouvre un restaurant au lieu dit du Pin sur les hauteurs de Saint-Péray qui attire vite les gastronomes de toute la France pour se délecter de ses fricassées de volaille, boudin et lapin sauté. Son fils, André lui succède et obtient trois étoiles au Michelin en 1934. 1936, c’est le déménagement le long de la Nationale 7 dans ce lieu qui est aujourd’hui encore la maison Pic.

C’est l’époque de l’entre-deux-guerres dominée par trois grands noms de la gastronomie : Dumaine, Point et Pic. L’histoire culinaire de quatre générations de cuisiniers qui ont marqué leur temps, ont donné à voir leur vision du monde avec beaucoup de générosité et de réserve. Chez les Pic, on reste discret. Point d’esbroufe mais une recherche permanente de vérité et de justesse.

« J’aime inviter nos visiteurs à découvrir l’univers suave de la cuisine d’Anne-Sophie Pic. Le menu Harmonie est comme une délicate initiation à l’univers de création de la Chef. D’une balade végétale composée de Berlingots au chèvre Banon, nous vous dévoilons ensuite le Pigeonneau de la Drôme marié aux saveurs acidulées des navets confits au miel et au citron Cédrat, pour terminer ce parcours au gré des notes étonnantes d’un dessert très blanc pourtant composé de chocolat noir à plus de 65% de cacao. Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas et c’est un bonheur de partager en salle ces moments avec nos clients. » Anne Sophie Pic.

 

Hameau Albert 1er Carrier Transmission Relais & Châteaux
Le Hameau Albert 1er, Haute-Savoie, 
100 ans d’aventure familiale
Construite en 1903 par Joseph Carrier (l’arrière-grand-père de la femme de Pierre Maillet, Chef  de cuisine au Hameau Albert 1er), la maison qu’est aujourd’hui le Hameau Albert 1er, fût baptisée la Pension du Chemin de fer, petit hôtel simple et rudimentaire ouvert seulement l’été. Albert 1er, roi des Belges et alpiniste chevronné, devint un habitué de Chamonix. Après sa mort en 1934, et suite à une brève gérance laissée à un Milanais pendant la guerre du Maroc, François-Joseph, fils de Joseph, rebaptisa l’hôtel « Albert 1eret de Milan ».

Une génération plus tard, Marcel et Andrée tiennent les rênes de l’hôtel. Marcel succède en cuisine à sa mère Clothilde et obtient en 1967 une étoile au Guide Michelin. En 1979, Pierre prend la relève en cuisine. En 1997, avec Martine, ils construisent trois fermes en vieux bois comprenant douze chambres, un espace bien-être avec piscine et spa et La Maison Carrier, restaurant de pays. Un véritable hameau… Cette même année, attiré par Chamonix et ses pentes enneigées, Pierre Maillet postule comme commis de cuisine, grimpe rapidement d’un échelon et rencontre Perrine, la fille de Pierre. En 1999, Pierre Carrier obtient sa deuxième étoile au Guide Michelin, le Hameau Albert 1er entre au sein de la prestigieuse association Relais & Châteaux. Depuis, Pierre Maillet est devenu le chef aux fourneaux de l’Albert 1er. Perrine et Pierre Mallet se sont mariés en 2001 et forme aujourd’hui avec Pierre Carrier un triptyque solide.


Retrouvez ces 3 établissements sur le site Relais & Châteaux
relaischateaux.com/pyramide
relaischateaux.com/pic
relaischateaux.com/albert

_____________________________________________________________________
Textes : Eddy Arnaud
Photos : ©DR

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici