Jérôme Burdet

Belle étape au Château de Coudrée à Sciez

Belle étape au Château de Coudrée à Sciez
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Rassurez-vous, vous ne voyez pas double en arrivant au château de Coudrée. Ce sont bien des sœurs jumelles, Caroline et Marina, qui poursuivent l'aventure de la maison familiale, gérée depuis trois générations par des femmes, au bord du lac Léman

Au bonheur des dames au Château de Coudrée à Sciez

Leur maman et leur grand mère, Catherine et Ludmila, pensaient qu’elles prendraient la tête d’entreprises internationales.  C’était mal connaître le tempérament des filles. Caroline suit une prestigieuse Ecole de Commerce, de Londres à Hong Kong, puis décide de poser ses valises à….Coudrée. Sa jumelle, Marina, décroche elle aussi un master, mais décide de poursuivre son rêve de devenir cuisinier. Pour cela, elle convainc Alain Ducasse de la prendre dans son équipe à Paris puis au Louis  XV à Monaco. Elle débutera commis, puis occupera tous les postes du sucré au salé, un conseil donné par Marc Veyrat, qu’elle suivra à la lettre. Pour terminer de la plus belle des manières sa formation, René et Maxime Meilleur, père et fils de La Bouitte, l’accueilleront dans leur cuisine  avant qu’elle ne s’installe… à Coudrée, «un lieu ou l’on revient toujours». C’est elle qui régale les convives, alors que Caroline prend en charge la gestion. Catherine, leur maman, s’occupe du jardin botanique et potager, qu’elle soigne et fait visiter sur demande. Il faut dire que Coudrée est intimement lié à la famille depuis 1955, quand Jean et Ludmila ont acheté et réhabilité la bâtisse pour en faire un des premiers Châteaux et Hôtels de France. Les pieds dans l’eau du lac Léman, ce château médiéval du XIIème siècle a suscité bien des convoitises. Les promoteurs ayant fait miroiter à la famille ce que la vente pourrait leur apporter. Mais la famille a du caractère, aime ce métier et est attachée à la bâtisse. Tant mieux pour les clients, car il est rare de bénéficier d’un tel cadre. Les jardins, le ponton, les vieux murs, les meubles anciens vous font tomber sous le charme. La cuisine est aussi au rendez vous, et Marina, deux toques au Gault Millau , vous régale a l’abri des remparts du château.

Château de Coudrée Sciez

Caroline, la gestionnaire et Marina, la cuisinière.

Gastronomie au château
Lors de notre passage en mai, les dernières asperges françaises, gratinées à l’Abondance et son velouté de persil et cresson, espuma de lard de Lully ou la truite en gravlax et ses crozets refroidis en condiment acidulé ouvrent le bal des saveurs. La fera du Léman est bien sur au rendez vous, avec ses légumes printaniers et ses concombres marinés à la russe, clin d’œil à Ludmila, leur grand mère. La pomme de ris de veau, ses lentilles vertes sur son jus au porto est cuite juste comme il faut. Enfin, viennent les desserts, créés en concertation, par le binôme. Juste pour vous faire saliver, il suffit de citer : Le soufflet chaud au Marc de Bourgogne où le parfait glacé au mimosas et fine feuille de nougatine, fraises fraîches, sorbet maison. Les vins sont choisis par Caroline, la première bouteille est à 29 €, toutes les régions sont représentées et le vin au verre permet de belles découvertes. Un mot des prix : la formule bistrot le midi : entrée-plat- dessert est à 29 € , apéritif et vin au verre compris, et le menu carte, midi et soir à 59 € , 3 plats à choisir parmi tous les plats de la carte. Savourer un dîner ou un déjeuner au Château de Coudrée, sur l’esplanade coté lac, en regardant les bateaux passer, est un moment rare. A ne manquer sous aucun prétexte.

Château de Coudrée Sciez

Le Château de Coudrée au bord du lac Léman, à Sciez, en Haute Savoie.

 


Informations et réservations
Château de Coudrée
Avenue de Coudrée
74140 Sciez-sur-Léman
+33 (0)4 50 72 62 33
chateau-hotel-coudree.com
_____________________________________________________________________
Texte : Fleur Tari Flon
Photos : ©DR

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici