Jérôme Burdet
Aucun commentaires

Alpina Savoie à Chambéry depuis 170 ans

Alpina Savoie à Chambéry depuis 170 ans
Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police Taille du texte Imprimer cette page

Semoulier depuis des décennies et avec une gamme très variée, la société Alpina Savoie demeure l'un des principaux fabricants des célèbres crozets

Depuis 1844, Alpina Savoie, le plus ancien semoulier pastier français, fabricant de pâtes et couscous, concilie recettes d’hier et envies d’aujourd’hui pour développer une offre qui conjugue qualité et originalité. À Chambéry (la ville de son implantation historique), sur son site de Bissy, Alpina Savoie s’est dotée de son propre moulin (« Moulins de Savoie » qui est équipé d’un triage optique unique en France) et d’une usine de fabrication et de conditionnement.

Alpina Savoie, une histoire de territoire et d’innovation depuis 170 ans

C’est en 1844 qu’Antoine Chiron implante son moulin à Chambéry, alors que la Savoie appartient au royaume de Piémont-Sardaigne ; 48 ans plus tard, les premières pâtes sont fabriquées et leur production ne s’arrêtera plus et se diversifiera ensuite avec le couscous. Pour accompagner ces évolutions, l’entreprise a depuis toujours fait le pari de l’innovation avec, par exemple, la construction dans le début des années 90 du moulin de blé dur le plus moderne d’Europe. « Des valeurs fondamentales se sont transmises au fil de ces six générations de meuniers. » raconte aujourd’hui Antoine Chiron, descendant du créateur de l’entreprise. « Il s’agit du travail et de la nécessité qu’il soit bien fait, de la volonté de transmettre des savoirs pour les générations suivantes, et enfin de l’innovation. Nos outils ont en effet toujours été à la pointe de la technologie de leur époque : en 1957 : 1er moulin avec des remontées de produit de mouture par transport pneumatique, 1994 : 1ère semoulerie avec ventilation air neuf process asservie, 2001 : 1ère semoulerie européenne équipée de décorticage avant mouture, 2013 : équipement d’un trieur optique de dernière génération sur le nettoyage des blés. » En 2003, Alpina Savoie est née de la fusion entre la société Chiron-Moulins de Savoie et sa filiale Richard-pâtes Alpina. Après un plan de sauvegarde, le groupe rennais Galapagos devient majoritaire en 2009 et relance l’entreprise en s’inscrivant dans une nouvelle dynamique commerciale, tout en conservant l’état d’esprit et les valeurs du pastier savoyard.

Focus sur le crozet Alpina Savoie !
Dans le Duché de Savoie, ce pays où les Alpes font un trait d’union entre le Piémont (Turin) et le pays de Savoie (Chambéry), les pâtes ont une histoire riche et particulière. Chaque vallée a développé des formes, des recettes originales au gré des échanges et des communications qui se faisaient l’été par les alpages. Ainsi, depuis des siècles, les savoyardes confectionnaient au rouleau de généreux petits carrés de pâte avec du blé, des oeufs et… un authentique savoir-faire. Puis elles confiaient au soleil le soin d’un séchage doux. C’est ainsi que sont nés les crozets dont le nom vient du patois « Croé » qui veut dire petit. Tout naturellement, l’entreprise Alpina Savoie s’est attachée à perpétuer ce petit trésor du patrimoine culinaire local que sont les crozets !
Hier, un geste originel… Aujourd’hui, des technologies respectueuses des méthodes anciennes… Alpina Savoie redonne vie à la tradition du « fait main », puis laisse le temps d’un séchage à basse température pendant des heures, qui conserve le meilleur des saveurs.

Une méthode de fabrication authentique
Les crozets Alpina Savoie sont fabriqués selon le procédé traditionnel du laminage : la pâte est étirée entre 2 cylindres avant d’être sectionnée en petits carrés à l’aide de couteaux hachoirs spécifiques. C’est ce procédé de fabrication qui rend les crozets Alpina Savoie inégalés sur le marché. Quant au
séchage, il s’effectue à basse température (50 à 60°C) pendant 8 à 12 heures.
Des matières premières sélectionnées en France
Seuls sont utilisés des blés durs issus de la « filière Blé Alpina Savoie » :
– partenariats pérennes avec nos agriculteurs depuis 1997,
– blés exclusivement cultivés en agriculture maîtrisée,
– qualité garantie par des contrôles à chaque étape par un organisme indépendant.
> De la farine de blé tendre,
> Des oeufs frais,
> Du sarrasin sombre, forte qualité gustative (pour les crozets au sarrasin),
> Des vraies chanterelles séchées (pour les crozets aux chanterelles).
Une consommation à diversifier
Fortement identifié comme un produit cuisiné en gratin par temps froid en montagne, la croziflette® est un vrai succès en station l’hiver ! Le crozet, cependant trop longtemps cantonné dans ce mode de préparation exclusif, connait une seconde vie depuis quelques années. Alpina Savoie s’est attachée à imaginer d’autres usages culinaires et a su développer des recettes en partenariat avec des chefs savoyards, permettant de présenter le crozet en gratin, certes, mais également en risotto, en soupe, et en salade pour une consommation désaisonnalisée.

Plus d’infos sur www.alpina-savoie.com

_____________________________________________________________________
Textes : Jérôme Burdet



Photos : ©Alpina

Cet article vous a plu…
partagez-le
et abonnez vous gratuitement au magazine Exquis en renseignant votre mail ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image